L’autre jour, nous étions tranquillement installés sur un canapé entrain de siroter un Coca-Cola à une convention de joueurs, lorsque cette dame est venue s’assoir par hasard à coté de nous. De nature très communicative nous le pensons, elle s’est mise à parler de ses habitudes de jeu. Nous pensons qu’elle avait vraiment besoin de parler. Elle nous a confié son mal-être face à sa situation, elle se disait elle-même accro aux jeux d’argent sur Internet et particulièrement à la roulette. C’est le récit d’une femme délicieuse qui s’est laissé emporter par la frénésie du gain, par l’envie de se refaire à chaque perte comme une obligation, une femme que rien ne prédisposait à devenir joueuse de casino et qui par abus, est tombée dans une spirale dont elle a eu du mal à se sortir.

La vision malsaine du jeu est quelque peu hypocrite

Cette rencontre nous a poussés à réfléchir sur le sujet et nous en sommes venu à la conclusion que cette vision malsaine que certains média donnaient du jeu en ligne était complètement hypocrite. Pourquoi ? Premièrement, il ne faut pas croire que tous les joueurs qui se mettent sur un casino en ligne deviennent accro, ce n’est pas vrai. Seulement une infime partie le devient et de plus, c’est qu’ils sont prédisposés avant même de commencer à jouer. Ensuite, pourquoi blâme-t-on les casinos en ligne alors que la FDJ, elle, peut agir en toute impunité alors qu’elle est la première a lancé des jeux quasiment tous les mois, a accrocher les joueurs autant qu’elle le peut et au final, a créer des addictions sans doute plus puissantes.

Quoiqu’il en soit, oui l’addiction existe, mais ce n’est pas une finalité pour un joueur de casino en ligne.

Les symptômes qui peuvent vous mettre sur la voie

Un joueur qui devient accro, ca se repère assez facilement car il y a des symptômes qui ne trompent pas. Nous allons vous les lister car si un proche est dans ce cas, vous pourrez plus rapidement le prendre en charge :

  • On commence tous par jouer par plaisir et on en parle autour de nous sans problème.
  • Si le joueur joue toujours mais qu’il n’en parle plus, ca doit être un premier signe. Continuez de lui poser des questions.
  • Il va petit à petit se détacher des passions qu’il avait avant le jeu.
  • Il peut rencontrer des troubles de communication, de personnalité.
  • Il va être de mauvaise humeur plus souvent que d’habitude.
  • Ses relations familiales et amicales deviennent inexistantes.
  • Ses comptes bancaires sont à secs alors qu’il n’a pas fait d’achat incroyable.
  • Il n’a plus que le jeu en tête, avec un seul objectif, se refaire.

Si vous constatez plusieurs de ces symptômes, alors vous devriez ouvrir le dialogue avec le joueur.

Il y a toujours une solution, vous n’êtes pas perdu

En amont, lorsque vous commencez à jouer, nous vous conseillons de lire notre article sur l’auto gestion. Cela vous aidera à ne pas vous laisser entrainer sur la pente glissante de l’addiction.

Par contre, si vous en tant que joueur ou si un ami ou membre de votre famille deviendrait addict, alors dans ce cas, n’hésitez pas à consulter les spécialistes chez SOS joueurs et Adictel, deux organisations reconnues pour leur sérieux et professionnalisme. Ils auront les réponses à vos questions et sauront vous aiguiller.